Les Pathologies



  • Hallux Valgus

L'hallux valgus, appelé  « oignon » est une déformation au niveau du premier orteil (“gros orteil” ou “hallux”) se dirigeant vers les autres orteils. Cette déformation entraîne gêne et/ou douleur au niveau des orteils et du pied.

Cette gêne peut provenir :

  • d’un port régulier de chaussures inadapté : talon haut, à bout pointu, serré...

  • de la forme naturelle de votre pied (hérédité de la déformation, pieds plats...)

Pour compenser cette gêne, le poids du corps et la marche se concentrent beaucoup plus sur les autres orteils. La marche devient moins naturelle et de ce fait moins confortable.

Se chausser devient un parcours du combattant, mais nous avons trouvé la solution avec des chaussures réfléchies et créées pour votre confort.

Vous pouvez maintenant découvrir les modèles conçues pour les hallux valgus : voir ici


  • Gouttes


La goutte est une inflammation douloureuse au niveau d’une ou des articulations. du pied. Elle est causée par un taux d’acide urique dans le sang trop élevé (dégradation des protéines de l'organisme). Cela forme des cristaux d’urate de sodium qui se déposent dans les articulations et déclenchent une réaction inflammatoire.

L’excès d’acide urique est un déchet de notre métabolisme. Si les reins ne réussissent pas à éliminer les acides uriques nécessaires, et qu’une grande quantité est en circulation dans le sang, la concentration sanguine augmente alors (on parle d’hyperuricémie).

Les causes de cette inflammation sont :

  • un caractère héréditaire

  • une maladie des reins

  • la prise de certains médicaments ou l’arrêt brutal

  • l’abus d’alcool (principalement de bières, de whisky, de gin, de vodka ou de thym) et des sodas

  • Une alimentation riche (principalement riche en protéines animales)

  • Un sentiment de stress

Afin d’éviter ou de prévenir la goutte il faut :

  • Boire au minimum un litre d’eau par jour

  • Eviter la consommation d’alcool

  • Eviter une alimentation riche (sucre, protéine animale, et certains légumes)

  • Eviter une grande consommation de café, de thé et de cacao qui éliminent une quantité d’eau et réduisent la capacité du rein à éliminer l’acide urique.

Lors de l’inflammation le port de chaussures adéquates, avec un chaussant souple, des tissus extensible et une semelle large est très recommandé. Découvrez toutes les chaussures conçues par Podowell ici.



  • Ongles incarnés

L’ongle incarné est la poussée d’un ongle dans la chair du pied. L’ongle étant incrusté provoque gonflement, rougeur et douleur jusqu’à, si l’ongle n’est pas traité, l’infection.  

Les ongles incarnés sont provoqués par :

  • des chaussures inadaptées, qui sont trop serrées

  • un mauvais soin de ses pieds, des ongles mal coupés

  • une forme et taille naturelles des ongles et des pieds

  • une transpiration excessive

  • et la prise de certains médicaments


Afin de préserver vos orteils et vos ongles, nos chercheurs ont élaboré des chaussures souples avec un chaussant large pour votre confort et le soin de vos pieds. Vous pouvez découvrir tous nos modèles conçus pour les ongles incarnés : ici



  • Mycoses

Il existe 2 types de mycoses : les mycoses des pieds (appelé aussi pieds d’athlète) et les mycoses des ongles.


  • Les mycoses des pieds


Généralement, les mycoses des pieds se localisent entre les orteils. Ce sont des champignons (le plus souvent dermatophyte) qui peuvent se proliférer sur le reste des pieds. Elles se prolifèrent par la chaleur et l’humidité. C’est pourquoi les piscines ou encore laisser un pied dans une chaussure fermée incite donc la multiplication de ces champignons.

Les mycoses aux pieds provoquent des douleurs, des rougeurs, un dessèchement de la peau, mais surtout de grandes démangeaisons.

Elles doivent être traitées le plus rapidement possible car le risque de contamination pour l’entourage est très élevé et des complications peuvent subvenir.

  • Les mycoses des ongles


Appelé aussi onychomycose, la mycose des ongles représente un épaississement de l’ongle. Ce dernier peut se casser, se décoller et se dédoubler. La couleur peut devenir blanchâtre ou jaunâtre. Néanmoins dans un premier temps, le champignon peut s’attaquer au contour de l’ongle et provoquer des rougeurs, des douleurs et un liquide peut s’en écouler contaminant la matrice de l’ongle.

Comme pour la mycose des pieds, l’infection est due à l’exposition des pieds à des endroits à risque comme la piscine ou encore le prêt de chaussures. La prolifération de la mycose des ongles est aussi dûe principalement à la chaleur et l’humidité.

Vous pouvez découvrir les chaussures conçues spécialement pour les mycoses des pieds : voir ici


  • Diabète

Le diabète est caractérisé par une hyperglycémie chronique, ce qui signifie le manque ou un défaut d’utilisation d’insuline. Cette hormone permet au glucose de se transformer en source d’énergie, lors de la pénétration dans les cellules du corps. Pour une personne diabétique, le glucose s’accumule dans le sang et provoque une hyperglycémie.

En quelques chiffres le diabète correspond à :

  • Une glycémie supérieure à 1,26 g/L le matin à jeun

  • Ou une glycémie supérieure à 2 g/L dans la journée.

Il existe deux types de diabète :

  • Le diabète de Type 1, appelé aussi diabète insulino-dépendant. C’est une maladie auto-immune, qui apparaît généralement dès l’enfance ou l’adolescence, détruisant petit à petit les cellules du pancréas (l’organe produisant l’insuline),

  • Le diabète de Type 2 produit quant à lui de l’insuline mais en proportion insuffisante et moins efficace. Ce diabète peut provenir d’une alimentation peut varier et grasse et/ou d’un manque d’exercice.

Pour les personnes atteintes d’un diabète de Type 1, il n’existe pas de causes spécifiques. Néanmoins, il existe des prédispositions génétiques et l’environnement peut aussi jouer un rôle. Les traitements pour les diabètes de type 1 peuvent être sous forme d’injections (injection d’insuline avec une seringue ou un stylo) ou un traitement par pompe à insuline, destiné à administrer l’insuline en continu.

Le diabète de type 2 peut être développé par des personnes en surpoids, atteintes d’obésité, par manque d’activité physique et/ou causé par la génétique. L’insuline n’arrivant donc pas à réguler la glycémie correctement , le pancréas finit par ne plus assurer  une production d’insuline suffisante.

Dans un premier temps, pour combattre le diabète de type 2, une alimentation saine et équilibrée est à retrouver. Il peut y avoir recours à des traitements antidiabétiques oraux et/ou injectables. Si la carence en insuline devient trop importante, des injections d’insuline peuvent être proposées en complément des antidiabétiques. L’efficacité des traitements dépend bien évidemment de l’alimentation et des activités physiques réalisées par des personnes atteintes du diabète de type 2.

Pour chacun des deux diabètes, la génétique joue un rôle important. Il est préconisé de se renseigner sur les antécédents génétiques de sa famille.

Le diabète peut perdre une grande sensibilité au niveau de ses pieds et peut passer à côté d’infections et de douleurs. L’hydratation naturelle du pied étant inférieure à la moyenne, la sécheresse, des fissures et des callosités peuvent subvenir. De plus, des points de pression, étant douloureux se développent suite à une déformation osseuse.

Pour minimiser le risque de développer un diabète, nous vous conseillons:

  • d’adopter une alimentation variée et saine,

  • de pratiquer des activités physiques régulières

  • une consommation d’alcool avec modération

  • de ne pas fumer

  • de perdre du poids, si vous êtes en situation de surpoids

De plus, ces deux types de diabète étant différents, ils sont néanmoins caractérisés par un excès de sucre dans le sang. Il faut les prendre au sérieux et traiter efficacement le diabète dès que possible.

Toutes nos chaussures sont étudiées et conçues pour votre plus grand confort. Tous les modèles que nous vous proposons n’ont aucune couture internet et sont en cuir souple. Ceci est une exigence que nous nous imposons pour que vous soyez satisfait et que vous retrouviez un grand confort pour vos pieds. Vous pouvez retrouvez nos modèles en ici.



  • Orteils en griffe ou en marteau

Les orteils en griffes ou en marteau correspondent tous deux à des déformations des orteils, sur le plan horizontal et/ou vertical. Le nom provient de la forme que peuvent prendre les orteils : en forme de griffe ou en forme de marteau.

Ces déformations causent une rigidité dans les orteils empêchant tout redressement. Cela favorise l’apparition de cors, de callosités et de durillons pouvant s’infecter.

Ces orteils peuvent provenir de :

  • la forme de pied naturelle ou ayant déjà une pathologie comme : le pied grec, le pied creux ou l’hallux valgus,

  • Des troubles neurologiques, musculaires et des inflammations chroniques,

  • Des chaussures inadaptées comme la taille (trop serrée) ou le port de talons hauts.


Ces deux pathologies s’accompagnent de douleurs et de problèmes pour se chausser. C’est pourquoi nos spécialistes ont conçu des paires de chaussures  pouvant vous satisfaire. Découvrez les produits pour orteils en griffe ici; et pour orteils en marteau ici.



  • Cors, durillons


Les cors et les durillons représentent tous deux un épaississement de la peau au niveau des pieds.

  • le cors est un durcissement progressif localisé de la peau (au niveau des orteils ou entre les orteils) qui peut être causé par :

- des frottements de chaussures ou de chaussettes

- la déviation de certains orteils

- le port de chaussures inadaptés (trop serré ou talon haut par exemple)

  • Les durillons sont formés au niveau des coussinets. Le durcissement de peau à cet endroit est causé par :

- des frottements continus de chaussures ou de chaussettes

Sous l’influence des frottements et du poids, la corne se forme puis la douleur et la gêne apparaissent. Les cors et/ou les durillons appuieront de plus en plus sur les tissus où sont localisés les terminaisons nerveuses. Un chaussant spécialisé est alors approprié : une chaussure ajustée et adaptée, pas trop serré, et en évitant les talons hauts. Vous pouvez retrouver toutes nos chaussures pour soigner les cors en cliquant ici, et pour soigner les durillons ici.



  • Névrome de Morton

Le névrome de Morton est aussi appelé Métatarsalgie de Morton, Syndrome de Morton, ou encore névrome plantaire.
Le syndrome correspond à l’apparition de douleurs situées entre les orteils (généralement entre le 3ème et le 4ème orteil) jusqu’à la partie antérieur du pied. La douleur s'accentue lors d’activités comme la marche à pied par exemple mais peut être soulagée lors du déchaussage. La douleur est rarement ressenti dans les deux pieds en même temps.

Lors de la marche, le nerf est compressé à chaque mouvement dans le canal métatarsien. C’est lors de ces moments que la douleur se déclenche car le nerf s’irrite. Résultat : apparition d’un épaississement, jusqu'à l'apparition d’un renflement. Un bon chaussant est conseillé pour ne pas aggraver la pathologie. Il est donc recommandé d’éviter des chaussement étroits.

Nos équipes ont réfléchi et élaboré des chaussures souples avec un chaussant large afin de soulager vos clients de la douleur et les satisfaire au niveau du confort et de l’esthétisme. Pour découvrir nos chaussures pour le névrome de Morton, cliquez ici



  • L'épine Calcanéenne

L’épine Calcanéenne appelée aussi Epine de Lenoir résulte d’une excroissance osseuse de l’os du talon. Des dépôts contenant du calcium peuvent ainsi se former au niveau du talon lorsqu’un os du pied est soumis à un stress constant. Une douleur se forme dans la zone qui entoure l’épine et survient par la tension subit sur le talon.

Cette pathologie est généralement développée suite à une fasciite plantaire. La Fasciite plantaire est une blessure allant de l’os du talon jusqu’aux orteils. Cette blessure est due à un étirement de la membrane fibreuse ou à une rupture du fascia plantaire.             

La fasciite plantaire est causée par :      
     - Une pratique excessive de sport peu appropriée pour les articulations et zones du pied sensibles. Par exemple : la course à pied, le tennis, la danse, le ski…      
     - De mauvais équipements sportif qui ne protègent pas bien les zones sensibles du pied.             
     - L’obésité car l’excédent de poids appuie sur les articulations et les tensions musculaires à l’arrière des jambes. Ces tensions ont une conséquence directe sur les pieds.    
     - Le port de chaussures inadaptées qui ne soutiennent pas bien la voûte plantaire et le talon, et par des semelles ou talons trop durs.    
     - Les pieds creux ou plats.         
     - Un maintien debout prolongé ou un piétinement répété sur des surfaces dures.              
     - Un stress répété.        

Les douleurs causées par l’épine Calcanéenne sont beaucoup plus fortes que pour la fasciite plantaire. Les douleurs plus intenses sont signalées au réveil, ou après de longues périodes de repos.


Pour diminuer cette douleur, il est conseillé de porter des semelles adéquates. Toutes les paires de chaussures Podowell répondant à la pathologie de l’épine Calcanéenne ont des semelles à mousse à mémoire de forme pour réduire les douleurs plantaires ou des semelles spécialement conçues pour absorber parfaitement les chocs. Vous pouvez retrouver tous les produits Podowell ici